02/04/2015

L’urgence du débat et de l’examen parlementaire de l’Ordonnance relative à l’accessibilité

Le Collectif pour une France accessible a interpellé par courrier, le président de la République, le Premier ministre et les ministres concernés par l’accessibilité, pour leur demander d’inscrire d’urgence au Parlement l’examen de l’Ordonnance relative à l’accessibilité ; d’amender ce texte contraire aux ambitions et objectifs de mise en accessibilité de la France et, dans l’attente, de suspendre son application.

Cette Ordonnance constitue un recul inacceptable, anéantissant les principes initiaux de la loi handicap de 2005 et permettant de très nombreuses possibilités de dérogations. De plus, les récents décrets et arrêtés abrogent encore plus lourdement l’obligation de mise en accessibilité de la France.

Le Collectif tient à rappeler que l’accessibilité n’est pas une demande catégorielle mais concerne la grande majorité de la population : personnes en situation de handicap, personnes âgées, parents avec poussettes, blessés temporaires, cyclistes, femmes enceintes, etc. Il demande ainsi d’inscrire en urgence l’examen de cette Ordonnance afin qu’elle puisse être substantiellement amendée par les parlementaires.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Commentaires

Une grande question fait débat et reste en suspend :
comment allier et faire converger l’accessibilité et la culture ?
le risque en se focalisant sur l’accessibilité est de voir disparaitre la culture. Nous réfléchissons pour trouver le juste milieu, tout en respectant la création culturelle sourde, pour que les deux demarches cohabitent et permettent aux spectacles d’êtres vus par tous. C’est loin d’être facile. La question est épineuse. Peut être faut il s’autoriser à des créations dont la démarche est avant tout culturelle, peu accessible au grand public. Celles-ci permettent aussi de donner à voir notre culture. D’autres parts, des créations comme des passerelles entre les deux mondes qui mêleraient les deux publics.
c’est le problème de la difficulté de l’accès à la formation. Elle n’est pas dispensée dans ma langue. Il y a peu d’interprètes et en plus cela pose un problème de budget. Mais imaginons que je puisse avoir un interprète pour toute la formation, mon professeur lui ne connaitra ni la langue des signes ni la spécificité culturelle des sourds. J’aurais bien du mal à m’adapter. Nous, les creatifs sourds, nous avons besoin d’avoir un enseignant, qu’il soit sourd ou entendant mais qui soit très au clair avec la culture sourde. Dans ces conditions, cela marcherait et ferait avancer les choses.

Depuis notre première assemblée générale, je suis président toulousain sourd de l’association Arbore’Sign http://arboresign.fr, agit dans les domaines de la Recherche et du Développement, pour la création de solutions et la mise en place de services accessibles aux personnes sourdes dans leur milieu professionnel et privé.

L’association Arbore’Sign est née d’un constat : Le développement des nouvelles technologies peut s’avérer être un formidable outil pour tous, à condition que ces environnements soient accessibles, utilisables et utiles par tous.

Si de nombreuses opportunités en termes d’autonomie, d’intégration sociale deviennent possibles, ces dispositifs peuvent également être à l’origine d’une nouvelle forme de « stigmatisation » du fait même de leur inaccessibilité technologique.

Parmi 5 millions de nos concitoyens sourds, malentendants et devenus sourds, on estime à plus de 200 000 personnes pratiquant la Langue des Signes Française (LSF). Malgré la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, l’accessibilité à certains services reste insatisfaisante pour les particuliers et les professionnels sourds dans de nombreux domaines : services publics, équipements sportifs, services à distance et bien d’autres encore.

Projet http://www.teamtrad.arboresign.fr : Sous-titrage vidéos Web ! Un groupe de bénévoles amateurs, entendants, sourds, désireux de faire évoluer l’accessibilité pour tous. L’objectif étant de favoriser le pont entre le monde sourd et le monde et des non sourds.

Nous ne sommes des professionnels, cependant nous nous engageons à donner le meilleur de nous-mêmes. N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et remarques.


merci

Écrit par : Sj Rideaf | 02/04/2015

Les commentaires sont fermés.